Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 12:48

Selon l'APEC, 290.000 salariés ont connu une mobilité géographique ces toutes dernières années. Parmi eux, 40.000 cadres ont changé à la fois de département, de résidence et de travail. Sur ce nombre, 28.000 se sont installés dans une nouvelle région. Les 4 plus attractives pour les cadres sont situées sur les arcs Atlantique et Méditerranée : du nord au sud, les Pays de Loire, la Nouvelle Aquitaine, l'Occitanie et Provence-Alpes-Côte d'Azur

En Occitanie, les flux en direction de la Haute-Garonne, que ce soit depuis les Hauts-de-Seine ou Paris sont de loin les plus importants observés côté cadres. Bien qu'importants, le flux de cadres franciliens en direction de l'Hérault se situent légèrement en deçà. Concernant les cadres occitans qui quittent la région, les Hauts-de-Seine constituent leur destination principale devant Paris. Ces mouvements qui s'opèrent entre régions éloignées concernent d'ailleurs davantage de cadres que ceux effectués entre les métropoles toulousaines (Haute-Garonne) et montpelliéraines (Hérault). Pour les non cadres, les flux les plus importants s'exercent entre les départements limitrophes du Gard et de l'Hérault. Des mobilités entre Paris et la Haute-Garonne s'observent dans les deux sens, mais de manière moindre. Côté cadres comme non cadres, on observe enfin des mouvements importants avec les régions Nouvelle-Aquitaine (en particulier le département de la Gironde) et Provence-Alpes-Côte-d'Azur (en particulier le département des Bouches-du-Rhône) Les flux vers et en provenance de la troisième région limitrophe (Auvergne-Rhône-Alpes) sont d'un volume moindre. (Source APEC)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Petit
commenter cet article

commentaires