Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2017 4 05 /01 /janvier /2017 17:31

Jacques DUVIN, Président de CGPME 65 et F-X BRUNET, Vice-Président der la section Services de la CGPME nationale, Membre du Comité Exécutif National et Président de la CCI de Tarbes adressent à la presse le communiqué suivant  : :

"La prolongation de la grève au sein de la Policlinique de l'Ormeau à Tarbes n'est plus justifiée et doit cesser immédiatement. Ce conflit social a pris racine dans le malaise ressenti par un grand nombre de personnels soignants, tant dans les cliniques que dans les hôpitaux publics. Il est maintenant récupéré et maintenu pour dees raisons dogmatiques et politiques qui risquent de compromettre la pérennité même de l'établissement tarbais. Au terme de négociations au cours desquelles est intervenu un médiateur désigné par l'Etat, la direction de la Polyclinique a consenti des avancées qui placent la revalorisation salariale très au-delà de ce que les pouvoirs publics eux-mêmes sont en mesure de proposer aux agents de la fonction hospitalière.  Il est inconcevable que la CGT refuse ces avancées à la seule fin de faire "plier" le groupe auquel appartient la Polyclinique. Le risque n'est pas nul de compromettre l'avenir même de l'établissement et des cabinets médicaux qui y sont attachés, entraînant ainsi des centaines de suppressions d'emplois. Il est également étonnant que le pilotage de ce mouvement soit accaparé par des fonctionnaires d'Etat ou territoriaux, véritables professionnels de l'action syndicale. 

La CGPME appelle à la responsabilité de chacun des acteurs concernés pour que ce mouvement cesse et renouvelle la solidarité à l'égard de la direction, de l'ensemble des personnels en grande majorité non grévistes et des professionnels de santé dont l'activité est impactée par la situation." 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Petit
commenter cet article

commentaires