Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 08:06
JOBIRL CREE L'EVENEMENT A TOULOUSE

La première édition du Salon du Lycéen et de l'Etudiant qui vient de se dérouler le 10 octobre dernier au Parc des Expositions de Toulouse vient de connaître un franc succès. Les lycéens et étudiants de BAC+1 à BAC+5 s'y sont donnés rendez-vous, accompagnés ou non de leurs parents, pour y discuter avec des responsables d'organismes de formation en mesure de les guider pour leur avenir sur les orientations métiers et conditions d'admissions aux écoles de leurs choix.

Dix secteurs y étaient représentés : vie étudiante,métiers, ingénieurs, communication/artistique, commerce/gestion, santé/social/sport, international,universités, BTS, Lycées. Organisé sous le patronage du Ministère de l'Education Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, ce salon a présenté un large éventail de formations, des cursus supérieurs courts, long, en formation initiale ou en alternance.

C'est dans ce contexte que JobIRL, 1er réseau social professionnel pour l'orientation des 14-25 ans y a exposé. Lancée en janvier 2013 et réunissant actuellement 15..000 membres, JobIRL permet déjà à près de 13.000 jeunes, collégiens, lycéens ou étudiants der partir à la découverte de métiers grâce à quelques 2000 professionnels qui viennent sur ce site témoigner sur leurs métiers et répondre aux questions qui peuvent leur être posés.

Sous l'impulsion d'Agnès MONTMERLE et son équipe de bénévoles du territoire toulousain qui lancent un réseau de partenaires sur la région, le premier objectif de JobIRL est de trouver maintenant 500 professionnels pour dynamiser la communauté des jeunes au niveau local.

C'est dans cette optique qu'un premier panel de professionnels de différents métiers ont été sollicités par l"Association pour venir parler de leurs activités et manières de travailler dont Jacques PETIT, journaliste sur la radio en ligne Widoobiz.com dédiée à l'information économique des PME/TPE.(notre photo)

Ce dernier qui totalise aujourd'hui 40 années d'expérience du journalisme sur les 3 médias presse écrite, radio,TV et dont les activités s'étendent également à la formation en techniques de prise de parole en public pour stagiaires cadres et managers en alternance ou formation continue a pu ainsi venir conseiller sur le stand JobIRL de nombreux jeunes étudiants sur les filières, pratiques du métier et qualités nécessaires dont il faut faire preuve pour y faire carrière.

Une première expérience régionale qui a permis à JobIRL de rencontrer un vif succès auprès des visiteurs du salon

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans ACTUALITES
commenter cet article
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 11:08
UNE NOUVELLE GRANDE REGION APPUYEE PAR DEUX MEDEF

Dans le cadre de la réorganisation de l'action territoriale engagée par le Gouvernement, les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon formeront à partir du 1er Janvier 2016 une entité régionale unique qui représentera 7,21 % du PIB national en englobant 13 départements et 5,6 millions d'habitants.

Grâce à son essor démographique, sa croissance économique et son dynamisme entrepreneurial, cette nouvelle grande région se positionnera parmi les plus performantes en occupant notamment la 1ère place au niveau, national en R & D et la 2ème en création de Start-Up.

C'est dans ce contexte que les deux MEDEF Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon qui d'ici Juin 2016 se regrouperont sous une bannière commune afin de coller au mieux aux réalités géographiques, économiques et politiques, ont travaillé de concert pour proposer dix priorités ayant pour ambition de favoriser l'essor économique et la création d'emplois dans cette nouvelle Grande Région.

Ces dix priorités pour lesquelles ces deux MEDEF souhaitent être forces de propositions, afin de les présenter ensuite auprès des candidats aux élections régionales, se résument comme suit :

1 - Construire un projet d'avenir pour favoriser la performance du nouveau territoire en matière d'économie et d'emploi et ainsi réussir l'intégration de la nouvelle région sans s'arc-bouter sur la vision passéiste des deux anciennes régions.

2 - Investir dans des infrastructures et des équipements de qualité pour assurer l'attractivité et favoriser le développement des entreprises.

3 - Mettre en synergie les atouts et leviers de la nouvelle région.

4 - Favoriser l'esprit entrepreneurial et ce dès le plus jeune âge.

5 - Avoir une véritable stratégie d'appui aux entreprises.

6 - Encourager l'innovation/la recherche et développer les pôles de compétitivité et d'excellence.

7 - Mettre en oeuvre une politique régionale de formation en adéquation avec les besoins des entreprises.

8 - Donner la priorité à l'export pour amplifier l'attractivité de la Grande Région.

9 - Apporter un soutien sectoriel aux décideurs régionaux.et à l'économie territoriale.

10 - Renforcer l'identité du nouveau territoire pour développer son attractivité et sa compétitivité.

Détaillées préalablement et communément en conférence de presse par Philippe ROBARDEY (Président du MEDEF Midi-Pyrénées) et Laurent BOISSONADE (Président du MEDEF Languedoc-Roussillon) (voir notre photo :Giesbert & Associés), ces dix priorités qu'ils vont présenter ensuite auprès des candidats aux élections régionales les amènent à ajouter pour conclure :

"Le but à terme est de n'avoir plus qu'un seul MEDEF à l'échelle de notre Grande Région avec deux représentations fortes sur les deux métropoles pour privilégier les budgets d'investissements, la réduction des dépenses, l'équilibre entre les territoires, les agglomérations et les métropoles pour éviter des redondances. Notre intention n'est pas de nous substituer à la décision politique, c'est le rôle des élus. Il est nécessaire cependant aujourd'hui de rappeler que, la compétition est européenne et internationale et que nos territoires doivent s'inscrire résolument dans cette mondialisation accélérée des échanges. D'où le sens de nos présentes propositions.

Repost 0
Published by Jacques Petit
commenter cet article
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 19:20
Michel HIBON (PDG du groupe CAHORS)
Michel HIBON (PDG du groupe CAHORS)

La mondialisation nécessitant que les entreprises s'adaptent à de nouvelles règles de fonctionnement, amène les besoins en matière de formation à devoir également évoluer. Qu'il s'agisse du management d'équipes, de la nécessité d'accroître l'employabilité des personnels par le développement de compétences ou de rendre ses commerciaux plus performants, apparaît aujourd'hui un nouveau besoin : celui d'apprendre à mieux maîtriser l'intelligence émotionnelle de ses collaborateurs.

De quoi s'agit-il tout d'abord ? L'intelligence émotionnelle suppose la capacité à contrôler ses sentiments et émotions et ceux des autres, à faire la distinction entre eux et à utiliser cette information pour orienter ses pensées et ses gestes. En clair, développer l'habileté à percevoir et à exprimer les émotions, à les intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre et à raisonner avec elles ainsi qu'à les réguler chez soi et chez les autres

UN BESOIN GRANDISSANT

Rapidement amené à s'être intéressé à ce nouveau concept figure l"Institut de Formation du groupe Cahors (IFGC) installé à Blagnac, qui intervient dans toute la France où il adapte ses offres de conseil RH et de formation des collaborateurs pour les grands groupes et les PME de l'industrie et des services. Il propose ainsi une large palette de thématiques et formations standard et sur-mesure et apporte son concours à quelques 350 entreprises en France et à l'international.

Avec son expérience mondiale des secteurs de l'énergie et des réseaux, le groupe Cahors dont l'IFGC est la filiale dédiée à la formation, a compris très tôt la nécessité de s'adapter aux nouvelles règles du marché en matière d'interculturalité et de méthodes de management.

Comme se plait à le rappeler Michel Hibon, PDG du groupe Cahors : 'La force d'une entreprise, c'est tout d'abord l'ensemble de son capital humain. Notre ambition est de permettre le développement de compétences de tous afin de mettre en adéquation la stratégie de l'entreprise avec les projets professionnels de chacune et chacun."

LA CHINE IMMEDIATEMENT INTERESSEE

L'IFGC s'est naturellement tourné avec succès vers l'international dans le sillage du groupe Cahors qui dispose de filiales en Afrique du Sud, Chine, inde, Maroc, Tunisie et Uruguay. C'est ainsi qu'il vient d'intéresser les autorités de la ville chinoise de Qingdao à l'intelligence émotionnelle appliquée au management. Il va y former les étudiants et dirigeants d'entreprises à ce concept novateur. A noter que Qingdao abrite ègalement une université spécialisée qui forme 30.000 étudiants aux métiers de l'énergie, spécialité du groupe Cahors.

Et Didier Gailliègue, DG de l'IFGC et Michel Hibon d'ajouter de concert : "Les compétences comportementales sont essentielles quant à l'efficacité d'un manager au serin de l'entreprise. Nos formations permettent d'y apprendre comment canaliser la puissance de notre énergie émotionnelle pour la communiquer au management de collaborateurs en générant motivation, mobilisation, créativité et en soutenant l'ensemble dans une optimisation du bien-être individuel au sein d'organisations.

L'attention croissante que portent les entreprises chinoises aux problématiques managériales démontre que contrairement aux idées reçues en Occident, elles recherchent constamment de nouvelles sources d'efficacité managériale. L'intérêt qu'elles manifestent pour l'intelligence émotionnelle appliquée au management témoigne de leur volonté de renforcer encore plus leur compétitivité face à leurs concurrents occidentaux. Il ne tient qu'à ces derniers d'en faire autant."

Un message qui incitera, espérons-le, bon nombre de services RH de nos entreprises à faire appel à l'IFGC pour intégrer ce type de formation dans leurs programmes à venir.

Jacques PETIT

Repost 0
Published by Jacques Petit
commenter cet article
18 juin 2015 4 18 /06 /juin /2015 12:01
UN NOUVEAU CERCLE PROFESSIONNEL POUR LES ENTREPRENEURS DE MIDI-PYRENEES

"SO RH" a pour vocation de rassembler des entrepreneurs, des universitaires et des professionnels experts dans leurs domaines, unis par la volonté de partager et de mettre en commun leur expertise et leur expérience dans le domaine de la gestion des ressources humaines.

Dans cette perspective, "SO RH" organise tout au long de l'année des rencontres en Midi-Pyrénées sur des thèmes liés à l'actualité des ressources humaines et de l'entreprise, en y apportant toujours des réponses concrètes et pratiques.

Prenant le contrepied des réseaux fermés et payants, "SO RH" est ouvert à tous, sans participation financière. Il tient compte des contraintes des décideurs par des formats adaptés, pour aller à l'essentiel sans sacrifier à la technicité des sujets abordés. En suscitant des synergies entre acteurs locaux et nationaux, son objectif est également de peser dans le débat local, grâce à la force de son réseau.

LA RESISTANCE AU CHANGEMENT

Pour l'année 2015, c'est la thématique centrale de la résistance au changement qui a inaugurée le premier cycle de conférences le 12 mars dernier à Toulouse. Animée par Eric Vejdovsky, consultant et formateur en accompagnement au changement, cette conférence a abordé la question de l'intelligence émotionnelle qui permet aux managers et dirigeants de mieux appréhender les relations avec chacun de leurs collaborateurs et de rendre possible l'identification des différents types de personnalités et le canal de communication adapté afin de mettre l'Autre en état de ressources optimum.

Le cabinets d'avocats Legal & Ressources entièrement dédié à la gestion des RH,offrant une large gamme de services et de compétences dans le domaine du conseil en droit social et le cabinet Juricial, spécialisé également en droit du travail, de la sécurité et de la protection sociale devaient aussi participer à l'organisation de ce débat et échanger avec les participants.

LA REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

Après cette première rencontre couronnée de succès, "SO RH" devait renouveler l'opération avec un second petit-déjeuner le 11 juin dernier avec un coup de projecteur porté sur la réforme de la formation professionnelle.

L'objectif de ce second rendez-vous était de dresser, en premier, lieu, un bilan mais également d'apporter des réponses concrètes aux mesures mises en place depuis la promulgation de cette loi du 5 mars 2014 qui réforme en profondeur la formation professionnelle.

Pour cette rencontre, "SO RH" a choisi de faire appel à Olivier Gérard, Directeur Régional de l'AGEFOS PME Midi-Pyrénées pour animer cette session. Selon lui " Cette réforme d'une extrême complexité met l'individu/salarié et le dialogue social au coeur du dispositif de formation professionnelle et génère des interrogations et des inquiétudes légitimes pour de nombreuses entreprises."

Une intervention qui a permis d'évoquer les enjeux de ce texte de loi, de la recontextualiser et de mieux comprendre dans quel cadre il s'applique. Les cabinets d'avocats Legal & Ressources et Juricial, déjà cités, devaient une nouvelle fois y apporter leur concours.

Et Olivier Montlaur du cabinet Juricial de conclure : "Nous sommes deux cabinets d'avocats spécialisés en droit du travail qui avons décidé de mettre en commun nos réflexions sur certaines problématiques afin d'enrichir notre approche du droit social et des RH.

Cette démarche vise à s'extraire ponctuellement de notre approche du droit social et des RH afin de prendre du recul et de la hauteur en la matière. Dans le cadre de nos rencontres, nous avons imaginé l'ouverture de notre espace d'échanges aux acteurs RH de terrain (chefs d'entreprise, DRH,RRH, assistants RH) ainsi qu'à tous types d'intervenants du secteur, afin qu'ils puissent venir partager leurs pratiques, discuter de l'actualité juridique RH...

D'ici fin 2015, "SO RH" s'intéressera tout d'abord à la prévention des risques psycho-sociaux dans l'entreprise, évènement prévu lors des premiers jours d'octobre, puis à faire un premier bilan de la loi Macron et notamment de ses incidences en matière de dialogue social".

Une initiative qui mérite d'être saluée et qui va démontrer combien cette expérience inédite et mobilisatrice va jouer un rôle important dans les temps à venir pour les PME de la région.

Jacques PETIT

Repost 0
Published by Jacques Petit
commenter cet article
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 13:21

Photo-Club-Foch.jpgL'ARECEP (Association pour le Rayonnement Economique et Culturel de l'Est Parisien) regroupe des membres de différents milieux socioprofessionnels tant bien actifs que retraités.

 

Au cours de dîners organisés par cette association au Club Foch de Vincennes, lieu de prestige spécialisé dans l'accueil de tels évènements, des conférences sur des sujets divers et variés sont assurées par des personnalités de tous domaines, suivies d'échanges nombreux entre participants et conférencier.

 

Des visites et sorties-voyages à caractère culturel sont en outre régulièrement programmées sous l'impulsion de son sympathique Président Michel Debarle, assisté de sa Secrétaire Générale Elisabeth Oudin.

 

Sollicité par l'ARECEP pour intervenir le 17 mars dernier autour du thème de la manipulation de l'information par les médias, Jacques Petit a pu ainsi aider à mieux faire connaître le monde médiatique et ses dérives à travers de nombreuses anecdotes vécues à travers ses quarante années d'expérience professionnelle parcourues dans les milieux journalistiques de presse écrite et audiovisuelle, auprès d'un parterre de plus d'une trentaine de participants intéressés par ce sujet , notamment après l'exemple récent  de l'annonce du faux décès de Martin Bouygues, Président de TF1, qui a fait la Une de l'actualité et ému l'opinion.

 

Une soirée pleine d'enseignement pour un public attentif qui a pu ainsi mieux comprendre comment l'information peut être volontairement ou involontairement manipulée au mépris de règles déontologiques pourtant existantes.

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Evènements
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 15:46

Interview-JM-DANIEL.JPGDans un pays qui peine à rétablir la situation de ses finances publiques, il est temps désormais d'essayer de réinventer notre modèle social et de mettre fin au coût de l'état-providence trop élevé qui prédomine chez nous en proportion de la richesse produite en France.

 

Pour ern parler avec nous, Jacques PETIT a souhaité aborder ce sujet en compagnie d'un de ses brillants confrères - Jean-Marc DANIEL - économiste, professeur associé à l'ESCP EUROPE et Directeur de la Rédaction de la revue Societal.

 

Sous la direction de Jean-Marc DANIEL et de Frédéric MONTLOUIS-FELICITE, Délégué Général de l'Institut de l'Entreprise, vient de paraître aux éditions Eyrolles, l'ouvrage Societal 2015 qui fait un décryptage annuel des enjeux économiques et sociaux qui nous guettent aujourd'hui à travers :

-  4 parties thématiques : politique économique et compétitivité, performance publique, dialogue social et travail ainsi que l'Agora de Societal

- 25 analyses prospectives et multidisciplinaires sur les mutations en cours et les défis auxquels les entreprises, l'Etat et la société doivent répondre.

- 3 grands entretiens avec Pascal Lamy, ancien directeur de l'OMC, Xavier Huillard, président de Vinci et Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT

Et la participation de 30 auteurs de premier plan.

 

Vidéo de l'émission disponible actuellement sur le site de Widoobiz.com

 

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Widoobiz
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 13:40

Photo-emission-subventions.JPGLes entreprises ne demandent pas toutes les aides auxquelles elles ont droit. Il en existe cependant actuellement plus de 6000 accessibles et dont elles ignorent la plupart du temps l'existence.

 

Les PME échouent souvent dans leurs recherches de subventions, à la fois par manque d'information mais aussi à caude de dossiers incomplets ou ne répondant pas aux critères de sélection de projets aidés.

 

Pour expliquer comment rechercher efficacement des subventions et avoir une chance de les obtenir, Jacques PETIT a demandé à Clara MOREAU, Directrice Associée de Primo Finance de venir indiquer la marche à suivre dès que se présentent des dépenses s'inscrivant dans un projet stratégique de développement.

 

Ses réponses apportées ne manqueront pas d'intéresser tout entrepreneur confronté à cette situation et désireux de savoir comment y prétendre et connaître les conditions à remplir pour les obtenir.

 

Podcast de l'émission sur le site de Widoobiz.com

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Widoobiz
commenter cet article
27 janvier 2015 2 27 /01 /janvier /2015 12:16

logo-B-A.jpgLogo-F-A.jpgLogo-Openmind.pngLogo-Fosburit.png

 

 

Financer la création ou le développement de son entreprise est une étape cruciale et incontournable dans la vie de tout chef d'entreprise qu'il soit junior ou senior. Encore faut-il savoir vers qui se tourner en dehors des systèmes traditionnels bancaires quand le besoin s'en fait sentir où quand les portes des organisme financiers classiques peinent à offrir ce que l'on en attend..

Et il existe cependant aujourd'hui différentes solutions et opportunités qui permettent d'obtenir un financement correspondant à son besoin ou une aide et un accompagnement fort utile quand on est confronté à un besoin d'expansion.

Un sujet qui ne pouvait manquer d'intéresser les stagiaires en formation management, porteurs de projets ou créateurs de Start-Up ou d'entreprise de l'ISEE et que la direction pédagogique du groupe et Jacques PETIT, organisateur et animateur de conférences thématiques à leur intention avaient décidé de programmer comme première rencontre en 2015.

Devaient y intervenir tour à tour Messieurs :

 

- Didier CHAMBARD (Paris Business Angels) Mail : dchambard@kanopus;fr

- Arnold BORNET (Chargé de Mission  France Active)  Mail : arnoldb@franceactive.org

- Frédéric WAGNAIR (Dirigeant associé OpenMind) Mail : frederic.wagnair@openmind-dirigeant.com

- Charles MAHE (Fosburit.com)  Mail : charles@fosburit;com

 

Chacun devait venir aborder et prodiguer conseils sur le rôle mené par leurs organismes respectifs en matière de financement participatif, investissements en projets novateurs, financement solidaire, crowdfunding de projets sportifs ou encore accompagnement stratégique et opérationnel personnalisé.

 

A une époque où d'après de récentes études, les PME françaises feront face à un manque de financement de 60 milliards d'Euros d'ici 3 ou 4 ans, cette conférence devait montrer toute son utilité auprès d'un public demandeur d'informations pour savoir comment procéder en pareil cas.

 

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Conférences ISEE
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 16:54

Handicap-2.jpgHandicap-1.jpg

 

L'avancée en âge et l'accompagnement des personnes handicapées vieillissantes dans les temps forts de leurs parcours de vie est un sujet que nul ne peut ignorer.

Raison pour laquelle le Département de Seine saint-Denis, Son Conseil Général et le Pôle Ressources & Appui de son service des Personnes handicapées avec son Chargée de projets Virginie Alves ont décidé le 20 novembre dernier d'y consacrer une journée de rencontres pour faire le point de la situation à travers les témoignages de nombreux experts de la question. 

Animée par Jacques PETIT, journaliste sur la radio en ligne Widoobiz;com dédiée à l'actualité du monde économique, cette journée dont l'introduction devait être faite par Mme Delphine HAMMEL, Directrice Adjointe de la population âgée et des personnes handicapées du département de Seine-saint-Denis, Mr. Jean-Claude LOCATELLI, Président de l'ARPEI et membre du CDCPH et Virginie ALVES déjà citée,devait permettre de traiter tour à tour les sujets suivants :

- L'approche théorique de la question du vieillissement et ses conséquences sur la personne handicapée avec le Dr; Jamila HAMDAOUI

- Les questions d'analyse et de préconisations avec la projection du film documentaire d'Olivier LE MAB sur l'avancée en âge des personnes handicapées : un défi à relever et la présentation du rapport présenté sur ce sujet par M. Patrick GOHET, ex Inspecteur Général des Affaires Sociales et Adjoint en charge des luttes contre les discriminations et de promotion de l'égalité.

- La présentation d'actions menées en Seine-Saint-Denis et ailleurs avec l'intervention d'Emmanuel DUPAS, Directeur du FAM Amaryllis Coalia d'Aulnay-sous-bois

- L'adaptation du projet d'établissement au vieillissement des résidents avec la présentation du projet de restructuration architecturale de la MAS "Le Grand Saule" de Montfermeil et de la Fondation Armée du Salut par Anne HOUDUS, sa directrice.

- Le partenariat existant entre le secteur du handicap et gérontologique avec la présentation du projet de convention entre un EHPAD et un FAM par M. Eddy CHENAF, Directeur de l'EHPAD Solemne de Tremblay-en-France. 

- La mise en place d'unités pour personnes handicapées au sein des EHPAD avec la présentation de celui des 7 Fontaines du CEFR  à Gaillac (81) par Mme Monique MEBIS, Directrice de l'EHPAD et M. François LOISEAU, Secrétaire Général du CEFR.

- L'accompagnement de la personne handicapée vieillissante dans les temps forts de son parcours de vie avec les questions de l'émancipation du domicile des parents (présentation d'un accompagnement par un SAMSAH-SAVS par Floriane BILLOUET, Chef de Service du SAMSAH-SAVS Coallia de Sevran

- Le vieillissement en ESAT traité par Catherine SOULIE, Directrice Générale Adjointe de l'Association "Vivre Autrement";

- L'accompagnement à la mise à la retraite ou vers un arrêt d'activité professionnel, à nouveau traité par Floriane BILLOUET

- Le moment spécifique de la fin de vie et de son accompagnement avec les interventions du Dr. Nathalie NISENBAUM, médecin directrice du réseau Arc en Ciel de Seine-Saint-Denis, de Marie-Ange LANNAUD, infirmière coordinatrice du réseau et de Flore Palombo CHIOUSSE, psychologue clinicienne à la MAS du Pressenté, Saint-Denis.

Le tout émaillé d'échanges fructueux avec la salle rassemblant des professionnels de ces différents secteurs.

Une synthèse de la journée devait être en final effectuée par Jacques PETIT afin de dégager les axes de reflexion majeurs à retirer pour l'avenir de ce rassemblement d'experts.

 

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Evènements
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 16:29

Photo-emission-cyber-attaques.JPGLes faits sont là ! 51 % des PME ont déjà subi au moins une attaque informatique et 33 % d'entre elles avouent avoir été attaquées au moins plus de deux fois.

Comment alors sécuriser son parc informatique et ses données stratégiques face à une prise de contrôle à distance ? Quels systèmes de protection efficaces mettre en place ? Vers qui se tourner pour assurer les acteurs du e-commerce face aux cyber-risques ?

Ce sont là quelques-unes des questions que Jacques PETIT a souhaité poser à deux professionnels avertis de ces domaines :

 

- Jérome ROBERT (Directeur du Marketing LEXSI, cabinet conseil en cyber-sécurité)

 

                                       ET

 

- François BRISSON (Responsable Technologies Médias HISCOX France, groupe international d'assurances offrant une couverture globale des risques de piratage.)

 

Une émission à ne pas rater pour tout entrepreneur ou e-commerçant confronté à cette situation.

Podcast disponible sur le site de Widoobiz.com   

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Widoobiz
commenter cet article