Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 12:14

photo-E-reputation.JPGBien savoir gérer son image sur le Net est devenu indispensable tant bien pour les particuliers que pour les entreprises. Comment alors obtenir les meilleurs résultats pour y parvenir ?

91 % des internautes utilisent un moteur de recherche lorsqu'ils sont en quête d'informations. C'est là où chacun doit ensuite savoir maîtriser sa E-Réputation car une présence sur le Net ou sur les réseaux sociaux dans un but de recrutement ou d'offre de services ne s'improvise pas sans connaissance préalable des nombreux pièges qui peuvent survenir.

Raison pour laquelle l'ISEE et son partenaire média Jacques PETIT ont organisé le 28 mai dernier en soirée une conférence sur le thème "Comment gérer et améliorer sa E-Réputation ?" à destination des stagiaires en management dfu groupe.

Figuraient comme intervenants :

 

- Bertrand GIRIN, Co-Fondateur de Reputation VIP, agence spécialisée dans l'E-Réputation par le E-Commerce, venu présenter une solution originale de "Forteresse Digitale" qui permet à ses clients d'ordonnancer les informations qui les concernent dans les moteurs de recherche.

Mail : bg@reputationvip.com    http://www.reputationvip.com  

 

                                                               ET

- Benoît DUCHATELET qui dirige l'agence Double Numérique, spécialiste du Personal Branding, de la visibilité numérique sur les réseaux sociaux et de la communication digitale.

Mail : benoit@double-numerique.com 

 

Tous deux devaient faire profiter de leurs expériences respectives et conseils le public présent pour la circonstance.

 

Photo :

De gauche à droite : Benoît DUCHATELET (Agence Double Numérique), Bertrand GIRIN (Reputation VIP), Géraud MERY (Chef d'Etablissement ISEE) et Jacques PETIT

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Conférences ISEE
commenter cet article
17 mai 2013 5 17 /05 /mai /2013 13:17

 Photo-blog-Conf-Afrique-du-Sud-copie-1.jpg
Pays extrêmement riche en ressources naturelles marquées par l'abondance de produits provenant son secteur minier (65 % des réserves mondiales) comme le platine, l'or, le manganèse, le chrome, l'uranium...l'Afrique du Sud bénéficie aussi d'une agriculture importante avec une forte production de maîs, blé, canne à sucre, viande, volaille, mouton, laine..)

Le secteur des télécommunications y est bien représenté avec des infrastructures modernes et efficaces en matière de téléphonie mobile et réseau Internet ainsi que la production d'électricité.

On assiste aussi sur place à un développement du capitalisme noir même si l'économie du pays reste marquée par l'Apartheid. Doté d'une population de 51 millions d'habitants, cette région du continent africain se doit d'intéresser de jeunes talents souhaitant s'expatrier pour y mener à bien un projet professionnel, raison pour laquelle l'ISEE et son partenaire média Jacques PETIT ont décidé le 16 mai dernier  d'y consacrer une soirée dans le cadre des cycles de conférences géo-économiques organisées par le groupe à destination de ses stagiaires en formation management.

 

Y étaient amenés à intervenir sur le potentiel économique offert par l'Afrique du Sud :

 

- Philip SCHEINER (CELSA Paris Sorbonne)  Mail : philip.scheiner@wanadoo.fr 

- Patrick CANTON (Directeur Commercial International BOUYGUES Energies & Services  

  Mail : p.canton@bouygues-es.com 

- Vincent DIEUDONNE (ERAMET GROUP)  Mail : vincent.dieudonne@erametgroup.com 

 

 Une utile rencontre qui devait permettre aux stagiaires ISEE présents de mieux comprendre les mécanismes de négoce avec ce pays encore mal connu, tant bien son sous l'aspect cuturel qu'en matière d'échanges commerciaux, transfert de technologies et opportunités d'avenir permettant de satisfaire les créateurs d'entreprises les plus ambitieux

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Conférences ISEE
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 13:39

Photo-Emission-inadequation-emploi.JPGOn assiste aujourd'hui en Europe à une difficile rencontre entre l'offre et la demande de compétences avec comme principaux critères observés et quels que soient les pays : l'inadéquation technique, le manque d'expérience et de qualification et le trop faible nombre de candidats répondant à ces exigences.

 

Tout ceci modifie les règles de recrutement, impose un nouveau visage du DRH et nécessite de la part des candidats une bonne réorientation vers des métiers plus en rapport avec les nouveaux besoins exprimés désormais.

 

Pour parler de ce sujet hautement important, Jacques PETIT a décidé de rassembler autour de lui deux observateurs pleinement avertis de la situation :

 

- Arnaud FRANQUINET (Directeur du développement du Capital Humain chez Grant Thornton France, groupe leader d'Audit et de Conseil qui vient de mener une étude sur le sujet auprès de 6400 chefs d'entreprise à travers 44 pays)

Mail : arnaud.franquinet@fr.gt.com 

                                                                                                              ET

- Stéphanie DELESTRE (Fondatrice de QAPA.fr, 1er outil de mise en relation dédié à l'emploi)

  Mail : stephanie.delestre@qapa.com 

 

Deux points de vue de la situation qui éclairent bien la problématique posée actuellement en matière de recrutement et fidélisation des talents.provoquant un impact  évident sur nos perspectives de croissance.

 

Podcast de l'émission actuellement disponible sur Widoobiz.com

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Widoobiz
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 14:09

Photo-groupe-Canada.JPG

Pays de contrastes, le Canada continue d'attirer chaque année des milliers d'immigrants du monde entier. Il s'y crée 300.000 nouveaux postes chaque année et les Français porteurs de projets innovants y sont recherchés avec des besoins accrus à la fois dans les services, la construction, la fabrication et les hautes technologies.

Une raison suffisante pour que l'ISEE et son partenaire média Jacques PETIT, organisateur et animateur des cycles mensuels de conférences pour le groupe, décident le 18 avril dernier en soirée, d'y consacrer une des ses sessions d'information et de sensibilisation.

Devaient ainsi répondre à leur invitation plusieurs experts des relations commerciales franco-canadiennes :

 

- Mme Corinne ANDERSON-CHAUMETTE (Dirigeante du Cabinet ANDERSCORE spécialisé dans l'accompagnement commerc ial en France pour les PME originaires du Canada)

Mail : contact@anderscore.org 

- M. Fabrice RIGAUX, Chef de projet secteur industries de santé/normalisation, Direction Générale Adjointe, Chargé de l'appui aux entreprises et de l'information auprès de la CCI de Paris

Mail : frigaux@ccip.fr 

- M. Stéphane MYR, Président de MYRCONSEIL, Cabinet spécialisé en conseil en mobilité & emploi Europe-Québec

 Mail : smyr@myrconseil.com 

- Mme Ladan PEGAH, Vice-Présidente de CESYS, Cabinet de conseil en stratégie, organisation, informatique, systèmes d'information et de communication à l'international

Mail : ladan.pegah@cesys.fr 

 

Tous quatre devaient brillamment faire un tour d'horizon complet de la situation économique du pays, de ses besoins en recrutement et conseils pratiques à donner pour s'y implanter, vu leurs nombreuses années d'expérience des cultures et particularités de ses différents territoires.

Une rencontre fort utile pour les stagiaires en management présents et désireux d'en savoir plus sur ce pays en plein essor.

(Photo : de gauche à droite, Jacques PETIT, Fabrice RIGAUX, Ladan PEGAH, Stéphane MYR et Corinne ANDERSON-CHAUMETTE)

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Conférences ISEE
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 18:37

 

Photo sur désindustrialisation de la FranceL'industrie française a perdu deux millions d'emplois en 30 ans et ne représente plus que 12,5 % des actifs de notre pays.

Comment en sommes-nous arrivés là ? L'industrie n'est-elle pas vouée à un déclin inéluctable au profit des services ? En est-il de même chez nos voisins européens ? Que peuvent faire nos industriels et les Pouvoirs Publics pour enrayer le phénomène ?

 

Pour répondre à ces questions et dresser un bilan de situation permettant d'ouvrir la réflexion autour de ce constat, Jacques PETIT a souhaité dialoguer sur ce sujet avec Thierry WEIL, Professeur à Mines Paris Tech et Délégué Général de la Fabrique de l'Industrie, co-auteur avec Pierre-Noël GIRAUD d'un ouvrage intitulé "L'industrie française décroche-t-elle ?" édité récemment par La Documentation Française.

 

 

Pour tout savoir sur les enjeux posés par cette problématique d'importance où manque de dialogue et de confiance entre les différents acteurs concernés constituent la base de la plupart des obstacles rencontrés.

 

Podcast de l'émission actuellement disponible sur le site de la web-radio Widoobiz.com

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Widoobiz
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 18:33

 
Photo-Soiree-Val-de-Marne.JPG

En 2012, les associations Réseau Entreprendre ont accompagné 790 nouveaux entrepreneurs malgré un contexte économique plutôt difficile.

Toujours pour la période 2012, les 580 projets accompagnés devraient permettre la création ou la sauvegarde de plus de 6000 emplois d'ici 5 ans. A noter aussi que ce sont à la même époque quelques 15 millions de prêts qui ont pu ainsi être octroyés en soutien financier aux entreprises.

Le Réseau Entreprendre compte actuellement plus de 4800 chefs d'entreprise qui sont engagés dans une de ses 170 implantations nationales et ses membres y ont apporté plus de 70.000 heures de bénévolat en matière d'étude de projets, RV avec les candidats, accompagnement de lauréats ou participations diverses aux comités d'engagement.

 

Au niveau de son développement territorial, le Réseau Entreprendre compte désormais dans ses rangs une nouvelle association avec le lancement officiel le 26 septembre 2012 du Réseau Entreprendre Val de Marne. L'occasion pour cette dernière d'organiser le 27 mars dernier en soirée, sa première conviviale dans les locaux et avec le soutien de l'Agence de Développement Economique du Val de Marne. VAL DE MARNE 2 

Dirigée par ¨Philippe ETLIN son Président et Philippe ORVAIN son Directeur, l'Association a déjà fédéré en quelques mois plus d'une quarantaine de chefs d'entreprise du Val de Marne autour de la cause entrepreneuriale.

Une première réussite saluée par le Vice-Président du Conseil Général - Pascal Salvodelli -  lors de son allocution de début de soirée qui devait se poursuivre avec une table-ronde animée par Jacques PETIT, journaliste Widoobiz.com,, (notre photo) autour du thème "Soutien aux PME du Territoire" rassemblant les principaux organismes participant à ces actions avec le concours de représentants de l'Agence du Développement du 94, de la Région IDF, du  Conseil Général, de la Caisse des Dépôts, BP Rives de Paris, OSEO, de FIDEP et VMAPI.

Succédant à cette table-ronde, Nicolas CAUCHERY, coach sportif  val de marnais et consultant Handball de Canal + devait à son tour animer la présentation des 4 premiers lauréats du Réseau Entreprendre Val de Marne :

Florian Chatellier (Nodea Medical), Anne-Marie Gabelica (Seed to Seed), Alexandre Truchot (LovSign) et Antoine Balourdet (Studizz).

La radio en ligne des PME/TPE Widoobiz.com, représentée à travers des membres de son équipe, assurait tout au long de la soirée différentes interviews de personnalités impliquées dans le développement économique local.

Une rencontre et un moment festif permettant ainsi de démontrer que le Val de Marne, à travers ce nouveau maillon du Réseau Entreprendre, sait déjà identifier et faire émerger ne nombreux talents en les accompagnant vers le succès.

 

 

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Evènements
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 21:07

Photo-Interculturel.JPGUne bonne approche psychologique d'une culture étrangère est une des conditions primordiales pour réussir à l'exportation.

Le manque de connaissances en la matière de nos PME explique que nous connaissions des difficultés pour rayonner sur le plan international.

La moitié du capital de nos entreprises françaises du CAC 40 est déjà détenu par des étrangers.et seulement 4 % de nos 2,5 millions de PME exportent, d'où l'urgence de connaître les règles du savoir-être interculturel pour une meilleure compétitivité.

Comment apprendre à décoder les cultures? Bien comprendre son partenaire ou client étranger pour acquérir sa confiance et négocier efficacement ? Décrypter les modes de vie, méthodes de travail et modes de fonctionnement des entreprises sur tous les continents dans le monde d'aujourd'hui ?

Pour répondre à ces questions, Jacques PETIT a fait appel à deux spécialistes du sujet qui vont nous aider à mieux comprendre la diversité culturelle mondiale et les codes humains du monde des affaires :

 

- Catherine GALL (Directrice Recherche & Prospective Europe de Steelcase Workspace Futures, spécialiste de l'étude des espaces de travail et des différences culturelles au niveau mondial 

Mail : cgall@steelcase.com  

                                                                     ET

- Laurent GOULVESTRE (Facilitateur interculturel, conférencier & formateur en développement des performances des individus à l'international)

Mail : contact@goulvestre.com

 

Leurs connaissances mutuelles des comportements de toutes les nationalités rencontrées dans le monde du travail et des particularités des différentes cultures auxquelles nos exportateurs sont confrontés apportent de précieux conseils pour s'ouvrir aux autres et créer de vraies relations enrichissantes et durables.    

 

Podcast de l'émission disponible actuellement sur le site de la web-radio Widoobiz.com                                       

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Widoobiz
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 10:58

  Image Conf IrlandeAprès six années de crise, l'Irlande va mieux et restaure son économie. Quelques 30.000 Français y sont déjà installés et plus de 150 de nos entreprises y sont actives dans l'industrie et les services.

La situation économique actuelle européenne fait cependant que 40 % des exportations de l'Irlande sont destinés aux pays de la zone Euro et 20 % au Royaume-Uni, ce qui pour les observateurs la rend particulièrement dépendante de l'extérieur.

Il n'en est pas moins vrai que c'est toujours une terre d'accueil pour nos porteurs de projets qui souhaitent s'y installer. Nous y bénéficions par exemple d'une très bonne image dans le domaine des hautes technologies. Le tourisme, la santé, le social, l'industrie pharmaceutique et la finance sont d'autres secteurs fortement recruteurs.

Un pays attractif donc que l'ISEE et Jacques PETIT, co-organisateur et animateur de ses cycles de conférences géo-économiques à destination de ses filières de formation au management se devaient d'inscrire à leur programme éducatif mensuel de rencontres avec la présence, le 14 février dernier dans l'amphithéâtre du centre ISEE de Montreuil, de :

 

- Kevin GUERIN (Conseiller Erasmus Entrepreneur JCI Europe)

  Mail : kevin.guerin@gmail.com 

                                                 ET

- Jean-Marie CAILLAUD (Senior International Recruitment Consultant)

   Mail : jm@approachpeople.com 

 

Tous deux devaient respectivement aborder le rôle de la Jeune Chambre Economique Française et sa représentation à Dublin, les différents aspects de la culture irlandaise et le rôle important mené par le Cabinet Approach People Recruitment dans la dynamisation de carrières à l'international et le recrutement de Français en Irlande.

(Sur la photo, de gauche à droite : Kevin Guerin, Jacques PETIT et Jean-Marie CAILLAUD)

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Conférences ISEE
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 17:57

Photo-Ecole-Start-Up.JPG2,5 millions de Français ont déjà un projet précis d'entreprise à mener à bien dans les deux ans qui viennent selon un sondage mené en février dernier par l'Institut Think, l'APCE, CERFRANCE et le Salon des Entrepreneurs.

Pour autant, quelles sont les motivations et les objectifs de ceux qui souhaitent entreprendre ? Quelle forme d'accompagnement utiliser, comment y faire appel et apprendre à diminuer son droit à l'erreur si on est mal préparé ?

L'expérience prouve que réussir repose non seulement au départ sur une idée originale mais aussi sur des moyens financiers suffisants pour démarrer, des compétences multiples à déployer en interne, savoir s'associer,  trouver de bons partenaires et les experts les mieux placés pour vous apporter conseils et aide pour progresser.

Pour répondre à ces questions cruciales que tout créateur d'entreprise doit se poser avant d'exploiter son idée,  faire aboutir son rêve et donner aussi le goût d'entreprendre à toutes celles et ceux qui hésitent encore, Jacques PETIT a demandé à :

 

- Juan HERNANDEZ (co-fondateur de l'Accélérateur, structure dédiée à la formation et au succès d'entrepreneurs du numérique

Mail : juan@laccelerateur.fr 

                                                                                         ET

 

- Clémentine JOLEO (Créatrice des éditions du Bila Bila et auteur de l'ouvrage "Destination 107" qui retrace l'histoire de 107 entreprises françaises connues et moins connues dont le succès est parti d'une idée originale;

Mail : clementine@bilabila.fr 

 

de venir parler de leur expérience de la création d'entreprise, donner des conseils bons à suivre,encourager les vocations et donner la pêche pour se lancer ou remettre une société sur les bons rails.

 

Podcast de l'émission actuellement disponible sur le site de la web-radio Widoobiz.com 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Widoobiz
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 10:24

Photo-conf-DD.jpgDepuis quelques années, la prise de conscience de l'importance du développement durable pour les PME-TPE et son impact sur le management d'entreprise est amené à modifier sensiblement les comportements.

Il est utile de rappeler que 80 % des ressources naturelles de la planète sont consommées par 20 % de la population mondiale, d'où la nécessité d'une cohésion sociale pour parvenir à vivre ensemble.

Les enjeux sont multiples : coût et maîtrise de l'énergie, bonne gestion des déchets, Responsabilité Sociale des Entreprises efficace et bien coordonnée ......

Un thème d'actualité que l'ISEE et son partenaire média Jacques PETIT se devaient d'inscrire dans le cadre de leur cycle de conférences mensuelles à destination des stagiaires en management du groupe.

Organisée le 26 février dernier, à partir de 18h30, dans le centre de formation ISEE de Montreuil, cette conférence devait accueillir :

 

- Alain GUINOISEAU (Associé Business Unit Conseil & Formation He-Vera Management)

   Mail : alain.guinoiseau@hevera-management.com 

- Stéphanie SAVEL (Présidente DDidf) 

   Mail : bureau@ddidf.org 

- Nicolas RAPCZYK (Responsable Etudes & Recrutement Cabinet de Recrutement du Développement Durable)

  Mail : n.rapczyk@orientationdurable.com

 

L'occasion pour les intervenants de sensibiliser les stagiaires présents aux nouvelles règles de la responsabilité environnementale, de la possibilité pour eux de faire appel aux réseaux de Business Angels et de mieux appréhender les métiers et emplois proposés dans le domaine de la croissance verte et du développement durable.

Sur la photo, de gauche à droite : jacques PETIT (Journaliste & Formateur), Alain GUINOISEAU, Nicomas RAPCZYCK, Stéphanie SAVEL et Géraud MERY (Directeur Pédagogique du groupe ISEE)

 

Repost 0
Published by Jacques Petit - dans Conférences ISEE
commenter cet article